Archives du mot-clé Lettre

Oser …

Oser donner en modèle, aux enfants et jeunes adolescents que vous nous confiez, les saints et les bienheureux comme les plus beaux exemples d’humanité qui aient jamais illuminé le monde …

Oser, dans ces temps de tromperie généralisée, affirmer et faire aimer à vos enfants la Vérité du Christ avec toutes les conséquences qui en découlent pour leur plus grand bonheur sur terre comme au Ciel …

Oser faire découvrir à ces âmes, dès leur plus jeune âge, l’essence des choses plutôt que les induire à voguer lâchement sur l’écume des jours comme le voudrait un air du temps délétère …

Oser forger les caractères et « par un travail suivi, discipliner l’intelligence, la ramasser, la recueillir, lui faire regarder en face les choses réelles et vraies, créer par ce regard assidu des convictions » comme le disait Dom Delatte …

C’est au fond ce que l’école et le collège Bienheureux Charles de Foucauld essaient de faire.

Nous savons bien que cela ne se construit que peu à peu. Lentement, très lentement. Par la vertu répétée à l’infini de la sainte patience. Malgré nos maladresses, nos faiblesses et nos erreurs. Mais avec cette exigence bienveillante qui tant nous tient à cœur. Non pour offrir un programme d’élite mais pour constituer un programme d’excellence afin que chaque enfant puisse faire fructifier au mieux les talents que lui a confiés le Seigneur.

Depuis trois ans, grâce à votre confiance de parents, grâce à votre dévouement d’éducateur, grâce à votre générosité de donateur, nous avons osé. Et le résultat est là, bien tangible, bien concret, avec plus de 100 élèves en cette rentrée !

Il nous faut aujourd’hui oser davantage encore. Car nous avons devant nous un très gros chantier  la construction d’un nouveau bâtiment sur trois niveaux. Il abritera demain un primaire complet avec six classes. Le collège, lui, occupera les bâtiments actuels. L’ensemble aura ainsi la capacité d’accueillir 250 élèves.

Pour cela, j’ose encore faire appel à vous. A votre aide, à votre charité inlassablement sollicitée. « Ce qu’il y a de difficile dans la charité, c’est qu’il faut continuer » disait Montherlant… C’est tellement vrai.

Et si en plus cette charité pouvait être contagieuse ! Parlez en à vos familles, à vos amis. Osez … Merci.

Hubert de Saizieu
Président de l’association