Le printemps d’une école

« Riez, comme au printemps s’agitent les rameaux…  ».

En septembre 2014 nous ouvrions une classe de 6e avec 12 élèves. En ce début de printemps 2016, ce sont plus de 70 élèves – du primaire et du collège – qui sont déjà inscrits pour la rentrée prochaine…

Cette étonnante progression est une vraie joie que nous sommes heureux de partager avec vous, parents, professeurs, élèves, amis généreux et fidèles, qui depuis le début nous faites confiance. Nous y voyons un bel encouragement pour l’œuvre entreprise. Mais cette joie n’empêche pas la lucidité : la dynamique des écoles hors contrat dont nous bénéficions se nourrit d’abord de l’échec de plus en plus patent du système d’enseignement en France. Il était l’un des titres de gloire de notre pays ; il tend à devenir – malgré de très heureuses exceptions – l’un de ses fardeaux.

Face à ce véritable drame il faut agir

C’est ce que nous avons fait, il y a deux ans, en ouvrant le collège. Aujourd’hui, forts de la confiance d’une cinquantaine de familles, nous franchissons une nouvelle et très grande étape avec, tout à la fois, la création d’un primaire mixte, l’ouverture d’une classe de 4e et l’achat de locaux !

Une belle opportunité immobilière, bien adaptée à nos besoins, s’est présentée : il nous fallait la saisir pour répondre à la demande des parents et pérenniser notre établissement. C’est chose en cours de réalisation : nous accueillerons l’ensemble primaire et collège dès la rentrée prochaine dans le quartier Porchefontaine.

Serez-vous surpris si je vous dis qu’un investissement immobilier à Versailles est lourd, très lourd, pour une jeune association comme la nôtre ? Pourtant la Providence et de très généreux donateurs nous ont permis de trouver la majeure partie du financement.

Mais il nous manque encore 300 000 euros pour entreprendre les indispensables travaux. Alors, serez-vous également surpris si je vous demande d’être, très, vraiment très généreux  ?

hubert1Merci à la Fondation pour l’École pour son soutien officiel et sa participation à notre projet. Merci à vous tous qui allez nous aider à « relever le gant » pour éduquer nos futurs chevaliers porteurs de tant de promesses. Et grâce à vous, j’en suis sûr, « les fruits dépasseront les promesses des fleurs… ».

Hubert de Saizieu, président
de l’Association éducative Bx Charles de Foucauld